Glossaire

D

  • danger d’activation

    Valeur empirique relative à la probabilité qu'un incendie ne se déclare. Le danger d'activation résulte de l’énergie calorifique de toute nature, qui sont à même de déclencher un processus de combustion. Tous les types de sources d’ignition présentent un danger d’activation. Exemples : cigarettes allumées, feux de cheminées, cuisinières à gaz ou étincelles lors de travaux de soudage.

  • danger d’incendie

    Le danger d’incendie désigne l’ampleur potentielle des dommages (corporels et matériels) qui peuvent être causés par un incendie.
    La mise en danger d’un bâtiment est calculée sur la base du rapport entre les dangers potentiels d’incendie et les mesures de protection incendie adoptées (dommages prévisibles).

  • danger pour les personnes

    Parmi les bâtiments et les autres ouvrages présentant un danger particulier pour les personnes, on compte notamment :

    • les bâtiments et les autres ouvrages avec locaux recevant un grand nombre de personnes (> 300), par exemple les grands magasins, les lieux de rassemblement, les écoles abritant des aulas
    • les bâtiments et les autres ouvrages où séjournent, de façon permanente ou temporaire, des personnes dépendantes de l'aide de tiers, par exemple les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux et les homes pour personnes handicapées
    • les bâtiments et les autres ouvrages abritant des exploitations industrielles qui présentent un risque important sur le plan de la protection incendie, par exemple les entreprises de l'industrie chimique, les exploitations où sont stockées ou manipulées des matières dangereuses.

    Source : AEAI

  • dégâts d’eau

    Selon les CGA du groupe GVB, sont conside?re?s comme des de?ga?ts d’eau, des dommages a? l’objet assure? provoque?s par un de?faut d’e?tanche?ite?, le gel, de l’eau de pluie, de neige ou de fonte, les refoulements d’eau, de l’eau souterraine ou de l’eau de ruissellement. Ces dégâts d’eau sont couverts par l’assurance complémentaire GVB Aqua de la GVB Assurances privées SA, à la différence des crues et des inondations lors desquelles l’eau pénètre dans le ba?timent depuis l’exte?rieur, au niveau du sol, par des portes ou des fenêtres. Ces dégâts sont couverts par l’assurance de base GVB Standard de l’Assurance immobilière Berne.

  • détecteur de fumée

    Capteur qui détecte de la fumée et déclenche une alarme acoustique ou transmet un signal. Vous pouvez commander en ligne des détecteurs de fumée de bonne qualité sur infomaison.ch.

  • dispositifs d’extinction

    Appareils d’extinction, installations d’extinction à sec ou sous eau tels qu’extincteurs portatifs, lance incendie ou robinet d’incendie armé. Ils sont actionnables manuellement et servent à la première intervention.

  • dommage dus à un flambage

    Dommages locaux provoqués par la chaleur qui ne sont pas explicitement dus à un incendie, à la foudre ou à une explosion.

  • dommages dus au feu

    Les dommages dus au feu sont l'ensemble des dégâts occasionnés accidentellement à un bâtiment par l'une des causes suivantes : feu, incendie, fumée, chaleur, foudre ou explosion. Les dommages dus à un flambage superficiel ne sont pas considérés comme des dommages dus au feu.

  • dommages dus aux éléments naturels

    Les dommages dus aux éléments naturels sont tous les dégâts imputables aux causes suivantes : tempêtes, grêle, crues et inondations, avalanches, pression de la neige et coulées de neige, ainsi que chutes de pierres, glissements de terrain, chutes de rochers et coulées de boue. Les dégâts liés à un tremblement de terre ne font pas partie de la liste des dommages dus aux éléments naturels.